Le Cauchemar de l’Épouvanteur – Joseph Delaney

Couverture L'Epouvanteur, tome 07 : Le Cauchemar de l'épouvanteur » Je rêvais de Lizzie l’Osseuse… Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d’elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d’être décapités, et le sol était rouge de sang.  » La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l’ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lizzie l’Osseuse, que l’Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s’avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s’embarquent pour l’île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n’y sont pas les bienvenus…

J’ai fait une grande pause dans la saga après le 6ème tome, qui se déroulait en Grèce, et que je n’avais pas vraiment apprécié. Mais avec la sortie du 16ème tome le mois prochain et mon chéri qui me tanne à les lire, j’ai repris la saga, à mon plus grand plaisir.

Nous retrouvons un Tom qui a mûri sur son rôle d’apprenti, et qui prend de plus en plus le rôle de l’Épouvanteur vis-à-vis de John Gregory. Sa relation est encore accentuée avec Alice avec laquelle il partage une fiole de sang leur permettant de rester éloigné du Malin. Ils sont tout les deux très liés, et si Alice m’agace parfois à utiliser l’obscur plus souvent qu’elle ne devrait, elle reste mon personnage préféré. Dans ce tome, on retrouve également Lizzie L’osseuse, qui a été libérée par des soldats, et qui est désormais une grande menace. Alice est partagé par la haine envers sa mère, mais aussi le fait qu’elle soit sa mère. Elle se complexifie.

John Grégory s’affaiblit de plus en plus. Il vieillit, et la perte de sa maison, principalement sa bibliothèque, l’achève. Des années de savoir se sont envolées en flammes, et son chez lui n’est plus. Contraint de fuir, avec Tom et Alice, bien qu’il ne tolère pas cette dernière, il n’est plus que l’ombre de lui même. Il répugne toujours autant à se servir de l’obscur.

Nous allons également faire la connaissance de Lord Barrule, qui est un prêtre qui prend grand plaisir à exécuter des jeunes filles innocentes qu’il accuse de sorcellerie.

Les « méchants » présentés sont « recyclés », mais très intéressants, ce tome est très sombre, de part ces créatures, mais il y a aussi une forme de torture psychologique ainsi que la mort de nombres d’innocents soupçonnés d’être des sorciers et sorcières

Les forces de l’obscur gagne du terrain dans ce tome, au point que l’issue reste sombre et hasardeuse.

Un tome excellent, toujours aussi sombre, avec des personnages qui évoluent et nous surprennent sans cesse.

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s