In The After de Demetria Lunetta

« Couverture In the after, tome 1Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer ! » (4ème de couverture)

J’aime bien la couverture, elle fait penser à un monde post-apocalyptique, avec la végétation qui reprend ses droits, sur des routes où les voitures ne passent plus. Le résumé m’a assez intrigué, mais j’avais peur de tomber sur une énième histoire de zombies.

Nous avons un  récit à la première personne, celle d’Amy. On apprend donc tout avec elle, et on sait tout ce qu’elle sait. Le choix de narration est judicieux étant donné qu’on est dans un récit muet au début, les Autres étant très sensible au bruit. On est donc dans la tête d’Amy, qui est très intéressante. Elle est maligne, et a des réactions sensées. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Baby, une petite fille qui a vécue le pire, seule, et qui a développée des compétences sans pareil. Elle est silencieuse, et ne communique que grâce à la langue des signes. Elle ne se sépare pas d’Amy, sa seule famille depuis que cette dernière l’a recueillie. Les autres personnages ne m’ont fait ni chaud ni froid, ils étaient assez simple, sauf un qu’il est très facile de détester.

Le récit est écrit assez simplement, il est assez prenant. Il nous hâte d’avoir plus d’information sur Eux, qui sont assez mystérieux. Malgré tout, nous connaissons l’origine de ces choses, ce qui est rare dans les romans de zombies. Il y a un mélange de zombie et d’extra-terrestre mais également de dystopie auquel on ne s’attend pas, mélange très intéressant. Il y a un deuxième tome, mais pour moi le premier se suffit à lui même, et je ne pense pas lire la suite, de peur d’être déçue. Il y a une histoire d’amour, mais très légère, sans réelle importance.

Au final, j’ai beaucoup aimé ce roman que j’avais repérer depuis pas mal de temps. Ce fut donc une très bonne lecture, mais je ne pense pas lire le deuxième tome. Je vous le conseille si vous aimez les histoires de zombie – morts vivants, mais aussi les dystopies, car il y en a une aussi légère soit-elle, mais très bien mise en place !

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s