Le désert des couleurs – Aurélie Wellenstein #PLIB2022

« Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est réfugiée dans le cratère d’un volcan. Mais depuis quelques temps, le sable monte chaque jour le long de ses pentes. Malgré les risques, une fille qui perd ses souvenirs, un garçon porteur de mémoire et un oiseau télépathe partent explorer le désert multicolore afin de trouver une solution pour lutter contre la crue. En chemin, ils se perdront. À la fin, ils se retrouveront. »

Nous sommes dans un futur post-apocalyptique, les humains ayant – encore – ravagé la planète provoquant sa sécheresse. L’humanité restante s’est réfugiée dans un cratère de volcan, mais le sable menace de les engloutir chaque jour un peu plus. De plus, quiconque s’aventure dans le désert est condamné à perdre progressivement ses souvenirs, jusqu’à oublié qui il est. Seul exception, les mimorians qui sont capable de récupérer les souvenirs perdus. Kabalraï en est un, et il est leur seul espoir pour trouver Alnaïr, oasis légendaire se trouvant de l’autre côté du désert. Un long voyage est entrepris, et l’élue qui devra l’accompagner n’est autre que sa demi-sœur, qu’il va devoir apprendre à connaître.

Encore une fois, Aurélie Wellenstein créer un univers et une mythologie de toute pièce. Les lieux sont visuellement magnifique et le désert apparait vraiment menaçant. Mais la force du récit c’est vraiment les personnages, en particulier Kabalraï et Irae. Kabalraï est très attachant, il reste un enfant naïf qui voit le bien en chaque personne. C’est un être unique et spécial, mais il reste humble et tente de faire de son mieux. Irae est sa demi-sœur. On sent dès le début qu’elle est plus sombre et plus complexe à cerner. On apprendra à les connaître tous deux en même temps qu’ils vont apprendre à se connaître.

Ce récit est plus humain et sombre par certains aspects. La psychologie d’Irae est excellente, nous ne sortons pas indemne de ce récit, et la plume de l’autrice est toujours aussi excellente.

Au final, ce roman présente un univers et une mythologie nouvelle et maîtrisée, des personnages sombre et complexe, et un scénario dont on ne sort pas indemne. Une très bonne lecture !

Sylnor

ISBN : #ISBN9782367409986

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. plumesdelune dit :

    J’aime bien cette autrice, je tenterai peut être à l’occasion 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      J’espère que tu aimeras 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s