Miss Peregrine 4/ La Carte des Jours – Ramson Riggs

Couverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 4 : La carte des jours

Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières.. Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer. Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes. C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.

J’ai dévoré la trilogie des Miss Peregrine et les enfants particulier. Puis j’ai découvert qu’un quatrième roman allait sortir. Au début je ne voulais pas le lire, car la fin de la trilogie était parfaite, puis je me suis finalement laissé tenté, après avoir relu les trois tomes.

Quel boheur de retrouver Jacob, Emma, Miss Peregrine et les autres enfants particulier. Ces derniers peuvent enfin sortir de leurs boucles, et vieillir petit à petit. Mais ils ne connaissent rien au monde moderne, et Miss Peregrine charge Jacob de leur enseigner la « normalité ». Les enfants s’émerveillent de tout et sont très curieux, et tout se passe bien jusqu’à ce qu’ils aillent chez Abe, le grand père de Jacob. Dans sa maison, ils découvrent un bunker secret, et un nom d’associé. Jacob décide de remonter sa piste, afin d’en savoir plus sur Abe.

Ce quatrième roman ouvre un nouveau cycle, assez différent du premier. Si les enfants n’ont pas vieilli physiquement, ils le sont psychologiquement, de part leurs dernières aventures. Ils ont également plus de mal à obéir à Miss Peregrine, ne se considérant plus comme des enfants. C’est donc sans lui dire que certains d’entre eux partent avec Jacob accomplir une mission.

Jacob, quant à lui, se sent tiraillé entre ses amis et sa famille, d’autant que le fantôme d’Abe est de plus en plus présent. Il se remet constamment en question malgré les exploits accomplis. Il veut marcher sur les traces de son grand père, et le vénère autant qu’il le déteste. Il veut se sentir à la hauteur, et se sent déçu et trahi qu’Abraham ne lui ai jamais parlé de ce bunker. Emma ne l’aide pas plus, elle aussi visitée par son fantôme, qui se dresse comme une barrière entre Jacob et elle.

Ce tome ci est très intéressant. il se passe aux États-Unis, contrairement aux autres romans de la saga. Nous y voyons une facette totalement différentes des boucles et des particuliers. Les États-Unis ont une loi totalement différente concernant les boucles, et certaines d’entres elles sont loin d’être accueillantes. L’auteur aborde constamment la question de la différence dans sa trilogie, et y rajoute la question du racisme dans celui ci, vu sous un angle assez différent et intéressant. Et les États-Unis ne sont clairement pas vu sous un bon angle.

Enfin, le roman prend une direction très étonnante. Il est rempli de rebondissement, de rencontres et de nouveau mystères, et c’est un plaisir de replonger dans cet univers. Les personnages sont encore plus complexe, et le récit regorge d’inventivité. Il y a toujours le système des photos, qui fait de cette saga une oeuvre à part que j’apprécie énormément.

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s