Rose Éternelle – Ophélie Duchemin #PLIB2021

Résultat de recherche d'images pour "rose éternelle duchemin"

Trahison.

Complots.

Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue.

Dans l’ombre, rode la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens.

« Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

Rose Éternelle est une réécriture plus sombre et plus mature de La Belle et la Bête.

Méliane est une jeune femme vivant avec son père, sa sœur et son frère. Alors qu’elle est censée être une jeune fille obéissante, docile et sage, Méliane à un fort caractère, une envie irrépressible de liberté et aime passer ses journées la tête plongée dans ses bouquins. Sa vie est relativement tranquille jusqu’au jour où elle est témoin d’un meurtre, et s’enfuit pour échapper aux meurtrier.

Elle arrive dans un étrange château, où une Bête sème la terreur parmi ces habitants. Méliane est retenue prisonnière sur un quiproquos. Mais si la Bête n’était pas celui qu’elle croit ?

J’ai vraiment apprécié ma lecture, La Belle et la Bête étant un de mes contes préférés. Méliane a su me séduire, jeune femme forte et indépendante, avec une langue acérée. Elle fait également preuve d’une grande compassion et gentillesse, et sait voir au delà des apparences.

Autre personnage secondaire, Adrian. J’ai aimé son personnage de A à Z, avec un passé torturé, et une personnalité assez complexe. J’ai adoré suivre l’évolution de sa relations avec Méliane, mais aussi avec les autres membres du château. Je m’arrête là de peur de trop en dire !

La romance se met en place relativement rapidement, mais ne prend jamais réellement le pas sur l’intrigue. Cette dernière est intéressante à suivre, d’autant que nous ne sommes jamais au bout de nos peines. Chaque personnage est un pion pour l’autrice, qui se fait un plaisir les manipuler à sa guise.

Un autre point que j’ai adoré, la Mérilara, cette barière de roses qui remplace la rose sous cloche. En contact avec celle ci, elle dévoile des pans du passé. Elle est un personnage à elle seule, que l’on adore suivre.

L’écriture est très jolie, dynamique et fluide. Ses descriptions nous font aisément imaginer les lieux et les personnages. Le récit est addictif, et une fois ouvert, on ne veut plus lâcher le roman, malgré un début assez long , le temps qu’il faut pour poser les bases de son univers.

Au final, j’ai adoré cette réécriture de La Belle et la Bête, en version plus sombre et plus mature, avec des personnages ressemblant aux originaux, mais bien plus complexes. L’autrice à su s’approprié le conte et le remanier à sa façon, et c’est toujours un plaisir de voir des petites références assez subtiles.

Sylnor

#ISBN9791094786673

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s