Iskari /1 – Kristen Ciccarelli

Couverture Iskari, tome 1 : Asha, tueuse de dragons

Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d’Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari.

Un roman avec une héroïne badass, des dragons et des légendes interdites ? Une combinaison d’ingrédients parfaite ! J’ai reçu Iskari dans une box Mille et un Livres il y a un bon bout de temps, et je n’avais pas encore pris le temps de le lire. C’est chose faite !

Nous suivons Asha, fille du roi Dragon, surnommée L’Iskari, en référence à une ancienne légende. Asha, brûlée grièvement par un dragon plus jeune, est devenue une féroce chasseuse de ces derniers : aucun ne lui résiste. Si c’est une chasseuse hors pair, c’est grâce à son secret : elle raconte des histoires des temps anciens aux dragons, ce qui est interdit. Les légendes sont interdites, tuant leurs conteurs. Mais Asha n’est pas comme les autres, elle est l’Iskari.

L’autrice nous a dépeint un univers somptueux, riche et détaillés, emplis de légendes. Si il parait classique aux premiers abords, avec des nobles, des esclaves et des dragons, les légendes et les personnages qui le peuplent le rendent bien plus complexe.

SI je ne me suis pas attachée à Asha, j’ai aimé son comportement, ses réactions et sa façon d’être. Elle n’est jamais agaçante, et j’aime la façon dont elle évolue. Sa relation avec les autres change également, ce qui la rend naturelle et sympathique.

Je ne vous le cache pas, ce que j’ai préféré dans ce roman, ce sont les légendes. Très régulièrement au cours du roman, un chapitre entier en est une. Et elles sont toutes passionnantes et intéressante, créant une vraie mythologie. Petit bémol, les dragons ne sont pas assez présents. On en voit réellement que deux, ce qui est assez dommage.

Si le roman m’a paru prévisible au début, il m’a vite montré qu’il pouvait également être imprévisible. Il se lit assez rapidement malgré ses 400 pages, de part une police relativement grosse, des pages aérées et des chapitres assez court. L’écriture est fluide et les scènes d’actions s’enchaînent très bien. Il y a une histoire d’amour, prévisible, mais qui ne prend pas le pas sur tout le reste, ce qui me convient très bien.

Au final, j’ai beaucoup aimé ce roman, même si je ne pense pas lire la suite, celle ci concernant un tout autre personnage. Ce roman est une très bonne fantasy très abordable, avec de bon personnages, et des dragons !

Sylnor

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai déjà lu quelques avis positifs mais je ne m’y suis pas encore intéressé. Par contre, le fait que la suite ne s’intéresse pas au mêmes personnages que ce premier tome comme tu as l’air de le dire ne me donne pas tellement envie.

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Oui, d’autant plus que la fin se suffit a elle-même ! Personnellement je le prend un peu comme un One-Shot, je ne compte pas lire la suite et cela ne pose pas de problème a la compréhension du roman.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s