Chroniques des cinq trônes 1/ Moitiés d’âme – Anthelme Hauchecorne #PLIB2020

Couverture Chroniques des Cinq Trônes, tome 1 : Moitiés d'âmeLa mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Epris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant à régler les dettes de leurs vies antérieurs. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

 

Il y a bien longtemps, une guerre a opposée les Faes et les humains, ces derniers voulant la mägerie pour eux seuls. Les Faes ont été vaincues, et les humains érigèrent de nouveaux royaumes et recueillirent ceux doués du talent du Mägerie afin de les éduquer. L’inconvénient est que cet art ne peux être utilisé par une seule personne : il faut être deux obligatoirement pour l’utiliser, sa charge étant trop puissante, et on ne peux pas l’utiliser avec n’importe qui, cette personne doit être compatible. C’est ainsi que Luitgarde s’est vue mariée de force à un homme qui est compatible avec elle. Elle, ne voulant pas de cet homme, s’est enfuie et a rencontré Rollon, un mage avec un passé lourd et mystérieux. Ce dernier fait parti d’un convoi de caravanes, dans lequel Luitgarde rentre facilement. Tout se passe pour le mieux, jusqu’au jour où un sort est jeté dans le convoi, et que les autorités viennent fouiner par là …

Si j’ai eu un peu de mal à m’immerger dans l’histoire au début, j’ai été happée par la suite. Ce roman offre une flopée de rebondissement, de révélations et d’événements auxquels nous ne sommes pas préparés.

J’ai beaucoup aimé suivre les personnages de Luitgarde et de Rollon, qui sont tous deux très attachants, chacun avec un passé et des secrets à découvrir, que le lecteur se fait un plaisir de découvrir au fur et à mesure du récit. Si j’ai trouvé Luitgarde quelque peu agaçante au début, je l’ai finalement appréciée, relevant les défis avec elle.
Rollon est plus difficile d’accès, car plus mystérieux, on en sait plus sur son passé beaucoup plus tard dans le récit, et il fait tout le temps les pires choix possible, ce qui fait que soit on s’attache à lui, soit on prend plaisir à le détester.
Les autres personnages sont plus en retraits, mais pas moins intéressants. J’ai beaucoup aimé les personnages de Diane et Muse, qui font parties de la caravane, ainsi que ceux de Rénard et Pirine. Ils sont rapidement attachants et sympatiques, bien qu’on ne les voit pas souvent. Et certains personnages sont détestables au début, mais nous deviennent sympathiques plus loin dans le récit.
Et d’autres personnages sont juste méprisable et exécrable, et cela ne change pas, comme les autorités par exemple.

L’auteur à réussi à créer un super univers, original, en partant des saisons (été, hiver …), en passant par la magie (appelée Mägerie) et avec des créatures magiques. On en découvre toujours plus sur cet univers, que ce soit des lieux, des créatures, ou l’histoire même de ce monde, on n’est jamais au bout de nos surprise. Le concept même de magie est novateur, le fait qu’on ne puisse en faire qu’à deux, sous peine de conséquence grave. Ses personnages sont tous très développés et aboutis, et sa plume est enchanteresse, on est complètement immergés dans son univers.

L’objet livre en lui même est magnifique, avec quelque détails en relief, et ce dessin sur la tranche des pages, mais aussi à chaque début de chapitres le dessin, les cinq trônes. Et si on fait attention, certaines lettres sont plus calligraphiées que d’autres dans le texte, comme la lettre « t » à quelques moments.

Seul bémol, j’aurais aimé plus de cartes, au début du roman, afin de mieux se repérer dans l’univers, car les noms des lieux sont parfois compliqués à retenir, et la carte n’est que partiel.

Mais gros plus, un lexique est disponible en fin de roman, avec tous les termes utilisés faisant partis de l’univers créer par l’auteur, nous expliquant en détails des termes non développés pendant le roman, ou des choses survolées.

Pour conclure, un livre superbe, des idées novatrices, des personnages tous très développés et aboutis, un roman que je conseillerais à tout le monde, même ceux qui débutent dans la fantasy, car l’univers est très accessible, et le lexique en fin de roman permet de tout expliquer facilement. 

 #ISBN9782354887117

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s