Apocalypsis 2/ – Eli Esseriam

Couverture Apocalypsis, intégrale, tome 22012. Selon plusieurs croyances
et mythologies, la Fin du Monde
arrive à grands pas.
Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin.
Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ?
Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?

La suite des aventures des quatre cavaliers de l’Apocalypsis, dans leur quête pour sauver les 144 000 âmes. Dans le premier intégrale, nous avions découvert Alice, Edo et Maximilian. Dans ce deuxième intégrale, nous découvrons Elias, ainsi que le rassemblement des cavaliers.

Elias

J’ai un un gros coup de cœur pour Elias. Un petit garçon qui à la capacité de détruire tout ce qui est organique au toucher, en contact direct, ou avec avec un bout de lui (cheveux, ongles …). à cause de cela, il vit dans la peur et la solitude, de crainte de tuer ou détruire les choses vivantes. Il ne peut se baigner, à la mer ou à la piscine, il est obliger de constamment porter des gants ,afin de ne pas rentrer en contact avec les autres, il ne peut faire de sport afin de ne pas suer … Il ne vit pas. Si il est très solitaire, il aime plus que tout sa mère, mais le fait de l’avoir porté l’a détruite physiquement. Il se découvre d’autre dons, comme celui de voyager dans le passé, celui des autres ou le sien, lui permettant de rencontrer d’autres Elias.

La particularité de ce récit, c’est que c’est un Elias plus âgé qui parle au Elias du présent à travers des lettres. Ainsi, nous connaissons le futur, tout en découvrant le passé malheureux du petit garçon. Nous en savons également plus sur les opposant des cavaliers, et sur certains personnages essentiels à l’histoire, et nous voyons à quel point ils sont lié les uns aux autres sans le savoir, entraînant chacun le malheur des autres, les faisant devenir comme ils sont.

L’autrice nous immerge totalement dans son univers, je n’ai quitté Elias qu’avec grand regret. Elias est assez ironique dans sa façon de parler, il sait toute les choses qu’il manque, et se demande à quoi ça sert tout ça. C’est également le seul à savoir depuis tout petit qu’il est un cavalier, et grandit en fonction de cela.

Omega

Je n’ai pas aimé cette fin. Les quatre cavaliers se retrouvent, et peuvent enfin accomplir leur destin, semé d’embûches à cause de leur opposants. Je ne pourrais en dévoiler plus, sinon je risque de divulguer des éléments essentiels à l’intrigue.

Il y a pas mal de discours inutiles. J’ai eu l’impression que ce tome ci traînait en longueur, et qu’il ne se focalisait pas sur ce qui m’intéressait le plus.

Le récit est fait de plusieurs mini chapitres, où il s’agit d’une personne différente qui parle. J’ai été bluffée par la capacité de l’autrice à changer de voix aussi aisément, donnant une personnalité à des personnages même mineur à travers leurs langage. C’était en revanche brouillon. Il n’est pas marqué qui parle au début du chapitre, et si l’on reconnaît nos cavaliers pour avoir passé du temps avec eux, on est parfois dans la tête de certains personnages que nous avons à peine rencontré, et il m’est arrivé de ne pas savoir qui parlait, même en relisant le chapitre, ce qui freinait vraiment ma progression. J’ai aimé revoir certains personnage qu’on avait laissé en suspens, on en apprend plus sur d’autres, mais parfois le chapitre ne donne sur rien, et on reste sur notre fin.

La fin nous laisse avec plein de questions sans réponse, où des choses sont annoncées, voir amorcée, mais ne se produisent pas. La fin annonce également un nouveau cycle que je ne juge pas utile, ou qui aurait du être détaillé dans une suite.

En conclusion, cette saga est un coup de cœur, mais j’ai été déçue par la fin. L’autrice parvient à nous immerger complètement dans son univers, en nous détaillant des personnages pleins de caractères, complètement dingues, mais la fin est assez décevante, suite à de nombreux points peu éclairés et des chapitres un peu brouillon. 

Sylnor

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s