Azmel, tome 1 : La Porte du Temps – Laura Wilhelm

« ICouverture Azmel, tome 1 : La porte du tempsmaginez-vous perdre vos deux parents en même temps?
Imaginez que vous soyez obligé de tout recommencer à zéro. Nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez que dans un excès de colère vous découvriez que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensé et que vous n’êtes pas seul à faire parti de ces forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de coeur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez.
Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destiné à cacher votre vraie nature des forces du mal.

… Encore un peu d’espoir, il suffit d’y croire… »

Azmel, tome 1, la Porte du Temps, Laura Wilhelm, Sudarènes, 2017

Merci à l’autrice de me l’avoir proposée en service presse ! J’ai passé un bon moment avec son roman !

De quoi ça parle ?

Nous suivons Léna, une jeune fille qui vient de perdre ses parents. Elle quitte sa ville natale pour aller habiter avec sa tante et ses deux cousines. Nouvelle ville, nouveau lycée, elle va devoir se faire une place. Mais elle se rend vite compte qu’elle n’est pas une fille ordinaire : elle est une élue, ce qui implique de nombreuses choses, notamment le fait de ne pouvoir être avec celui qu’elle aime …

Les Personnages

Je ne me suis pas retrouvée dans les personnages. Peut être trop jeune, trop irréfléchis … En tout cas, ils ne m’ont pas fait forte impression. Léna vient de perdre ses parents, mais je n’ai pas ressenti d’émotions. Elle m’a souvent agacée avec des réactions irréfléchies et précipitées. J’ai apprécié sa cousine, Jamie, douce et gentille, toujours présente pour Léna.
Le personnage de Rick est peu développé, ce qui est dommage. J’aurais aimé en savoir plus sur lui, ainsi que ses frères. C’est un personnage puissant, il aime Léna, mais il baisse facilement les bras et se laisse facilement manipulé. Quant aux autres personnages, ils ne m’ont pas marqués.

Au final, j’en pense quoi ?

Je ne pensais pas que ce roman serait autant porté sur la romance. Je n’aime pas cela. Je l’ai donc trouvé très envahissante. En temps normal, les amours interdits ne sont pas forcément très bien gérés, et assez vite barbant, mais j’ai trouvé celui-ci assez bien géré.

Le roman est bien écrit, avec une plume simple et fluide, efficace. Il n’y a pas beaucoup d’action, mais on ne s’ennuie pas pour autant. J’ai aimé la mythologie crée par l’autrice, avec les élues et les démons, même si j’aurais aimé en savoir encore plus. Il ne me semble pas réellement abouti.

Finalement, j’ai passé un bon moment. Si ma chronique paraît négative, c’est uniquement ma vision. Je ne suis pas fan du tout des romances, ce qui fait que mon avis ne soit pas hyper positif. C’est un livre que j’aurais beaucoup aimé quelques années plus tôt, il est seulement arrivé au mauvais moment. Mais je vous le recommande chaudement si vous aimez les romances teintées de fantastique !

Sylnor

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Audrey dit :

    Pas fan de romance à la base, je ne pense pas que le roman soit pour moi mais merci pour ta chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Oui ce n’est pas pour toi dans ce cas là 😉 Merci pour ton retour ! 😁

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s