WaterWitch – Alex Bell

« Couverture WaterwitchCertaines malédictions deviennent de plus en plus puissantes avec le temps…
Suite à un accident, Emma a perdu l’usage de ses jambes. Sept ans plus tard, l’adolescente revient en Cornouailles, sur les lieux du drame : l’auberge familiale du Waterwitch, gérée par sa grand-mère mourante. Ce bâtiment a été construit avec le bois d’une épave, celle d’un navire au passé trouble, maudit raconte la légende.
Parmi les sombres secrets qui hantent l’auberge se cachent des fantômes du passé.
Et l’un d’eux est particulièrement en colère. »

WaterWitch, Alex Bell, éditions du Chat Noir, 2019

Pourquoi je l’ai lu ?

Je l’ai acheté sur un coup de tête aux Imaginales, en craquant sur la couverture. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de livres d’horreur, et je voulais vraiment m’y remettre. Mon choix s’est porté sur celui ci, et je l’ai lu en peu de temps. 

De quoi ça parle ?

Emma est une adolescente pas comme les autres. Depuis un accident, dix ans auparavant, elle est en fauteuil roulant, accompagnée de Bailey, son fidèle chien. Nous apprenons rapidement que si Emma est handicapée, ce serait la faute de sa grand-mère. Alors quand cette dernière appelle pour leur dire qu’elle est mourante, les parents d’Emma refusent d’y aller. Emma se rend donc seule voir sa grand mère à l’hôpital. Cette dernière lui recommande de ne pas aller au Waterwitch, l’auberge qu’elle tenait, lui disant que celle ci est hantée, mais sa grand-mère étant sénile, Emma n’y croit pas, jusqu’à ce qu’elle aperçoive des choses étranges par sa fenêtre, et qu’elle retrouve des amis perdus, qui habitent le Waterwitch. Ces éléments feront qu’elle va y pénétrer, et découvrir des choses qu’elle n’aurait pu imaginer …

Les Personnages

Emma est le personnage principal, suivi de Jem et de Shell. Le roman se découpe entre ses trois personnages, qui racontent tous les événements de leur point de vue. Ainsi, nous suivons ces trois personnages, qui sont relativement différents, à des endroits et des moments différents, ce que j’ai beaucoup apprécié. Mon personnage préféré est Shell. Cette jeune fille à vécu des choses effroyable, et a réussi à en faire sa force. C’est une sorcière, elle voit et sait des choses que personne d’autre ne voit ou sait. Elle paraît étrange, et n’est comprise par personne. On la voit essayer de protéger son frère d’une chose auquel il ne croit et ne voit pas, et se sentir à la fois forte et impuissante. Son évolution sera la plus importante notamment au niveau de sa compréhension et son acceptation de son don.

Emma est en fauteuil roulant depuis ses 10 ans, pourtant elle ne se plaint quasiment jamais. Elle se débrouille seule aussi souvent que possible, et est très attachée à Bailey, son chien et aide domestique. On ressent tour à tour de la pitié et de la compassion. Pour son âge et son handicap, elle est incroyablement indépendante. Si très présente au début, elle est un peu plus effacée vers la fin, ce qui nous empêche de nous attacher totalement à elle.

Jem est le grand frère de Shell. Il travaille afin d’échapper à son père et de pouvoir faire vivre Shell. Il est exaspéré par ses « don de sorcière », auquel il ne croit pas une seconde. Je l’ai beaucoup aimé, il est ancré dans le monde réel, à des tonnes de regrets sur le passé, et essaye de fuir ses démons. Cela en fait un personnage torturé et complexe.

J’en pense quoi, du coup ?

Le roman commence fort dès le début. Le WaterWitch est hanté, c’est un fait. Si Shell le sait dès le début, Emma et Jem n’y croient pas, ce qui fait douter le lecteur : est-ce réel ou dans la tête de Shell ? Mais dès les premiers chapitres, l’autrice y va fort, avec des visions vraiment glauques qui s’immiscent dans notre esprit. La sorcière hantant le Waterwitch est tout sauf gentille. J’aime beaucoup l’écriture, qui est fluide, et les scènes d’actions très bien décrite, quasiment visuelle, surtout les scènes où l’on voit la sorcière, et les scènes de tortures, très facile à imaginer. L’atmosphère est sombre, parfois étouffante. Si je n’ai pas vraiment eu de frissons, j’ai beaucoup repensé à cette histoire, qui ne laisse pas indemne. L’autrice joue avec les psychologies des personnages, les rendant fous avec de petits éléments qui changent, des choses qui se déplace … Elle joue en plus avec notre esprit, qui veut avertir les personnages que tout est réel alors qu’ils n’y croient pas !
L’autrice à également créer tout l’univers autour du navire du WaterWitch, où nous avons son histoire complète, et elle s’est beaucoup renseignée sur la sorcellerie, les méthodes de tortures, les croyances de l’époque … Le livre est petit et c’est écrit assez gros, et une fois ouvert, on ne le ferme pas. Les chapitres sont à la fois long et court, et les titres de chapitres nous disent qui va raconter l’histoire. Et mention spéciale pour la couverture, qui est juste sublime ! Elle correspond parfaitement à l’ambiance du livre, et attire l’œil. Je pense aller découvrir les autres livres de cette autrice !

Sylnor

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. BookwormFox dit :

    Un livre que je garde de côté pour le Pumpkin Autumn Challenge ! Il sera parfait je pense 😀

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Oui il le sera ! Je suis presque déçue de ne pas avoir attendu le challenge pour le lire ! ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s