La Maîtresse de guerre – Gabriel Katz

le

« DansCouverture La maîtresse de guerre le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes… »

La Maîtresse de Guerre, Gabriel Katz, Scrinéo, 2014

J’ai découvert Gabriel Katz avec Aeternia, que j’avais beaucoup aimé. Sa plume et ses personnages m’avaient fait une forte impression. C’est donc avec impatience que je me suis lancée dans la lecture de la Maîtresse de Guerre !

Pour ceux qui ont lu Aeternia, vous allez y retrouver des références, notamment avec la grande Déesse et les clés. Cela se passe donc dans le même univers, mais avec des personnages et une intrigue différente. Pour ceux qui n’ont pas lu Aeternia, vous pouvez vous lancer sans soucis !

Dans un monde où les femmes n’ont aucune place, Kaelyn veut devenir une guerrière. Faîte esclave le premier jour où elle participe à un combat, elle va atterrir dans la ville ennemie, Danmas, et rencontré son maître, Hadrian. Il est maître de guerre et stratège, et mari de la nièce du sultan. Kaelyn va se battre corps et âme afin de pouvoir devenir son élève, mais ce ne sera pas sans danger.

J’ai adoré Kaelyn ! Entourée d’hommes qui ne croit pas qu’une femme peut devenir guerrière, elle va se faire humiliée, ne va jamais être prise au sérieux, mais va persévérer. Elle est forte, combative et intelligente. Même si certaines de ses décisions sont assez stupides, ou trop dictée par son cœur, mais cela la rend humaine.

Hadrian est un étranger devenu noble en se mariant avec la nièce du sultan, il est devenu maître de guerre et stratège. Il est arrogant et hautain, j’ai mis du temps avant de l’apprécier. Et j’ai commencé à l’apprécier, puis je l’ai détesté, et enfin je l’ai vraiment apprécié ! C’est un personnage assez compliqué à saisir, il reste mystérieux et énigmatique.

Ce qui m’a vraiment déplu, c’est la place des femmes dans ce roman. Elles ne servent à rien. Elles doivent supporter le fait que leur mari les trompes ou ai plusieurs femmes, elles se taisent, ne devant pas répondre à leur mari. Elles se prélassent toute la journée dans des bains et dans des parures hors de prix alors que c’est la guerre, ne pensent qu’au futilités … Enfin bref, elles sont inutiles. A part Kaelyn, aucune femme n’a une position avantageuse dans le roman. Et même Kaelyn, on parlait autant de sa beauté (voir plus) que de ses atouts guerrier. Mais j’ai aimé le personnage de Fenia, bien que détestable, car elle agît, et est prête à tout pour son honneur.

Cependant, la plume de Katz est belle, et il n’y va pas de mains mortes. Les scènes d’actions sont violentes, et les morts sont présentes. Il sait décrire les choses, il sait nous faire apprécier tels personnages, il nous transporte véritablement, nous sommes immergé dans l’histoire. J’ai aimé voir les références à Kyrénia dans ce roman. Et la fin est tellement adapté, une très belle fin.

Au final, j’ai beaucoup aimer ce roman, tout m’a plu, sauf peut être la place des femmes. Les prochains que je lirais seront Le Puits des Mémoires, en espérant qu’il se rattrape avec celui ci !

Sylnor

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre mais moins qu’Aeternia ou Le Puits des mémoires. Kaelyn est un personnage intéressant et combattif mais comme tu le dis, la place des femmes dans cette histoire m’a dérangé. On met presque davantage l’accent sur sa beauté que sur ses compétences et ne parlons pas des autres personnages féminins… Néanmoins, l’intrigue militaire m’a bien plu.

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Oui je suis totalement d’accord, on décrit plus son corps que ses exploits aux combats ! Les femmes ne sont que des objets pour assouvir ses besoins,ou les tâches ménagères, mais c’était les moeurs de l’époque donc … Mais c’est vrai qu’en tant que femme c’est frustrant ^^’ Cela m’a dérangée, mais ne m’a empêché d’aimer l’histoire. Je vais voir ce que Le Puits des Mémoires vaut !

      Aimé par 1 personne

  2. plumesdelune dit :

    J’ai pas trop accroché à cette histoire, pourtant j’aime bien le style d’écriture de l’auteur, mais j’ai pas supporté comment il traite le personnage principal, elle sert à rien et elle réussi uniquement grâce aux autres. L’idée était bonne (avoir une héroine forte et badass), mais pour moi c’est loupé. ^^’

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Ce que j’ai apprécié chez elle c’est qu’elle est pleine de volonté, dans un monde réservé aux hommes. Mais c’est sûr qu’elle n’est pas aussi badass que le voulait certainement l’auteur. Dommage que tu n’ai pas aimé !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s