Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu – Karim Berrouka

le

« QCouverture Celle qui n'avait pas peur de Cthulhuu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ? Ingrid n’en a aucune idée. Et elle s’en fout. Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre. Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte…  »

Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu, Karim Berrouka, ActuSF, 2018

Si vous me suivez, vous devez savoir que j’aime beaucoup l’univers de Lovecraft. Donc un livre qui parle de lui, avec une femme en personnage principal, bah j’ai sauté dessus. Je remercie donc les éditions ActuSF ^^ Premièrement, la couverture est très jolie et intrigante. Et le résumé nous présage quelque chose d’assez drôle. L’intérieur du roman n’est pas en reste, j’ai beaucoup aimé les débuts de chapitres, avec les petites tentacules qui ornent le haut des pages.

On suit Ingrid, une jeune femme qui vit de missions d’interim, célibataire, qui vit sa petite vie sans histoire. Et un jour, des hommes vont venir lui révéler qu’elle est le « centre du pentacle ». Elle n’a aucune idée de ce que ça signifie, mais va essayer de le découvrir. J’ai trouvé qu’Ingrid est un personnage à la répartie cinglante, mais qui se laisse faire, et n’est pas vraiment plus étonnée que ça. Lisa, sa meilleure amie, une artiste assez étrange, croit également tout ce que dit Ingrid, ce qui donne l’impression que tout est normal. Les autres personnages sont plutôt effleuré je trouve.

Il existe également cinq factions différentes, adorant des divinités sortant des livres de Lovecraft. Elles sont toutes différentes, vont traiter Ingrid de manières différentes, et avoir des comportements assez spéciaux en rapport avec la divinité qu’ils adorent.

Le roman est accessible aussi bien à ceux qui ne connaissent pas Lovecraft qu’à ceux qui le connaissent bien. Certaines références sont cachées par ci, par là, mais ce n’est pas dérangeant. Tout est expliqué, étant donné qu’Ingrid n’y connait rien non plus.

L’écriture est fluide, et nous rentrons assez facilement dans l’oeuvre. Mais j’ai décroché vers le milieu, et je n’ai pas réussi à me raccrocher. Cela reste une bonne lecture, mais difficile pour moi, en raison de toutes les factions auxquelles je n’ai pas adhéré, je pense. Et contrairement à ce que je pensais, il y a peu d’humour, le texte reste assez sérieux, et seul les personnages ont des côtés comiques. Ce qui ne m’a pas vraiment inspirée.

Au final, j’ai bien aimé ce roman, car original, reprenant les récit de Lovecraft, mais je reste sur ma faim à cause des personnages et d’une lecture difficile de mon côté.

Sylnor

 

 

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’en avais déjà entendu parler mais comme je ne connais pas encore trop l’univers de Lovecraft, je pense d’abord commencé par celui-ci avant de lire ce livre.

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Tu peux lire ce livre sans être familière de l’univers de Lovecraft, même si c’est un petit plus. Et je t’incite vraiment à lire Lovecraft ! Merci pour ton commentaire ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s