Le Combat de l’Épouvanteur – Joseph Delaney

« Les Couverture L'Epouvanteur, tome 04 : Le Combat de l'épouvanteursorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes. Le plus inquiétant, c’est que les trois clans – les Deane, les Malkin et les Mouldheel – préparent une alliance. Ensemble, ils seraient capables d’invoquer le Diable en personne ! Tom et son maître vont se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, Tom Ward doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage. Or, une fois sur place, il découvre que la ferme a été ravagée, la grange brûlée. »

Le Combat de l’Épouvanteur, tome 4, Joseph Delaney, Bayard Jeunesse, 2008 (406 pages)

L’Épouvanteur doit s’occuper des sorcières de Pendle, aidé par son apprenti, Thomas, et Alice, une sorcière. Sur le chemin, Thomas passe chez lui afin de récupérer les malles léguées par sa mère. Mais il découvre sa ferme brûlée, et il n’y a aucune trace de son frère et de sa femme. Il découvre alors qu’ils ont été enlevés par les sorcières de Pendle, et se lance à leur poursuite.

Si nous savons qu’il s’agit d’une affaire de l’Épouvanteur, elle prend une tournure beaucoup plus personnelle : Tom veut retrouver sa famille, coûte que coûte. Aidé de l’Épouvanteur et d’Alice, il va pénétrer au coeur de Pendle, là où va se dérouler le conventus : 13 sorcières veulent invoquer le Diable en personne. Les enjeux sont bien plus grand que dans les autres tomes. L’intrigue tourne beaucoup autour des malles, et des suppositions de ce qu’elles peuvent contenir.

Et petite nouveauté de ce tome, nous avons une carte, afin de mieux se repérer dans Pendle. Nous avons également pas mal de nouvelle créatures. Ce roman n’apporte pas énormément de neuf, même si nous en savons encore un peu plus sur la mère de Tom, car cette dernière reste un grand mystère. Les combats ont déjà été vus, et les créatures n’ont rien d’exceptionnel. Je l’ai bien aimé et j’ai pris plaisir à le lire, mais ce n’est pas mon préféré.

Nous avons de nouveaux personnages qui vont devenir assez importants par la suite, tels que Grimalkin, mais aussi Mab, que j’ai tout de suite détesté. On introduit également les clans des sorcières, car ce sont les créatures de ce tome ci.

Les personnages ne connaîtront pas de réelle évolutions dans ce tome, à part peut être Thomas, qui devra faire un choix qui condamnera ou sauvera les siens, et va devoir apprendre où sont ses priorité en tant que futur Épouvanteur. John Grégory entrera dans le combat qui le dépasse, mais qui est devenu une nécessité. Il faut empêcher le conventus d’être réunis. Alice retournera dans sa famille à ses dépents, mais sera plus en danger que jamais, car très peu appréciée en tant que sang mêlée.

Ce quatrième tome reste une bonne suite, mais qui s’essouffle légèrement. Je n’ai pas totalement adhéré, et j’espère sincèrement que le cinquième tome va remonter la barre.

Sylnor

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s