Skeleton Creek – Patrick Carman

« Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.
Avec Sarah, mCouverture Skeleton creek, tome 1 : Psychosea meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en
mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus
faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek. »

Skeleton Creek, Psychose, Patrick Carman, Bayard Jeunesse, 2011 (189 pages)

L’objet livre en lui même est très sympa. La couverture est bleue, sans rien dessus à part le titre et des crânes, et une jaquette est présente avec le résumé dessus. Très sobre, mais qui correspond plutôt bien à l’ambiance du roman. Le livre est présenté comme un journal intime, avec des lignes sur les pages et une typographie manuscrite. Tout cela contribue à rendre le livre original et à nous donner l’impression de tenir un vrai carnet. Pour renforcer cette impression, les e-mails de Sarah sont imprimés par Ryan et collé dans son journal. Nous rentrons réellement dans l’intimité de ces deux jeunes gens.

Ce qui renforce encore plus la notion d’originalité, c’est le concept même du roman. Nous pouvons retrouver à intervalle régulier des mots de passe afin de suivre les aventures de Sarah en vidéo. Les mots de passe renvoient à des oeuvres littéraires cultes (tels que le Corbeau, la Chute de la Maison Usher, Dr Jekyll et Mr Hyde …). Mais si vous n’avez pas accès à un ordinateur, nous pouvons aisément lire le livre sans regarder les vidéos. Ce n’est qu’un gros plus. Ainsi, nous avons le côté journal de Ryan qui relate tout ce qu’il sait et vit, et le côté vidéo de Sarah, qui filme et fait des interviews de son côté.

Les protagonistes enquêtent sur Skeleton Creek, leur ville. Il semblerait que des choses se soient passées autour de la Drague où un homme y est décédé. Creusant toujours plus profond, les deux personnages vont tomber sur plus gros qu’eux. Cela m’a fait penser à une Creepypasta bien ficelé, tellement l’auteur tente de tout rendre réel. On s’y croirait presque. Un roman plein de mystère, que l’on à envie de percer à jour !

Le livre se lit très rapidement, d’une part parce qu’il est petit, d’autre part car les pages sont aérées, la typographie différente. Et Ryan écrit plutôt bien. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre sous format journal, et cela m’a rafraîchit. C’était une très bonne lecture. L’expérience est vraiment innovante !

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s