Les Questions Dangereuses – Lionel Davoust

« 1637 : Qui a assassiné le docteur Lacanne, en plein château de Déversailles ? Pour connaître la Couverture Les Questions dangereusesréponse à cette question, le mancequetaire Thésard de la Meulière, son libram à la main, est prêt à résoudre les énigmes les plus perfides… jusqu’aux confins de l’indicible. »

Les Questions Dangereuses, Lionel Davoust, Hélios (ActuSF) 2019

Je remercie tout d’abord les éditions ActuSF pour ce roman ! J’aime beaucoup la couverture, qui rappelle les vieux livres reliés, et la gravure renvoie parfaitement bien à l’histoire.

Les Questions Dangeureuses, dont le titre à les même sonorités que Les Liaisons Dangereuses. Le style m’a un peu déroutée au début, n’ayant pas l’habitude de lire ce registre, et qui m’a pas mal rappelé les livres de cours, donc des lectures forcées que j’avais en horreur. J’ai du le lire  deux fois, la première étant laborieuse, je n’arrivai pas à me concentrer. Puis je l’ai relu, avec une approche différente.

Nous sommes en France, au XVIIème siècle. Nous assistons à l’enterrement de Sigismond Frédéric, et la reine en personne est présente, protégée par deux mancequetaires. Mais un meurtre va venir perturber la cérémonie : celui du docteur Lacanne. Tout le monde pense que la reine est visé, car le docteur n’est pas assez important. Thésard de la Meulière va mener son enquête pour retrouver l’assassin, armé de son Libram.

Le concept est vraiment original ! Le livre est fait pour ressembler à un roman de cape et d’épée, à la manière des Trois Mousquetaires, mais moi, il m’a fait penser à une enquête à la Sherlock Holmes, où seule l’intelligence prime, mais aussi au Hobbit, avec le duel entre Bilbon et Gollum, car la survie dépend de la réponse. Car la particularité de ce roman, c’est que les mots sont les armes. Les personnages se battent à coup d’énigmes, et si l’on répond faux, ce sont de grandes douleurs dans le crâne, et la mort peut s’ensuivre. C’est donc un fait établie dans ce monde, la nature est ainsi faite.

Le personnage de Thésard de la Meulière est un mancequetaire, terme qui rappelle évidement les mousquetaires. Le récit est trop court pour qu’on s’attache réellement à lui, mais je l’ai apprécié. Il a un certain comique dans sa façon de parler, je ne sais pas si c’était voulu ou non. Il va jusqu’au bout de ce qu’il entreprend, et c’est un intellectuel maniant avec perfection le libram. Le personnage de Fall Leadenweather, bien qu’il à une apparition assez brève, m’a fait une forte impression. C’est une femme intellectuelle (chose rare dans ce récit mettant les hommes en avant) et forte, qui n’hésite pas à combattre.

Il y a de très nombreuses références à Lovecraft dans ce récit, avec les songes que fait notre protagoniste, qui ressemblent beaucoup à l’univers Lovecraftien, il parle d’ailleurs de « divinité chat », et le final nous le prouve juste ! Les noms choisis par l’auteur peuvent référer à de grands écrivain ou intellectuel, tel que Freud ou Chateaubriand, pour ne citer qu’eux.

En bref, un court récit vraiment original, bourré de référence, et très bien pensé. J’ai aimé essayé de deviné les réponses aux énigmes avant les personnages. Nous avons beau être en France, nous pourrions penser à un monde parallèle, mais extrêmement réaliste, où la nature pioche dans votre énergie vitale si vous mentez. Les conséquences sont plus dévastatrices que pour Pinocchio lorsque l’on ment. Les jeux de langues sont recherchés (« rhéteur » entre Bretteur et rhétorique), les noms également. La langue est belle, l’écriture aussi, et on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Je pense découvrir plus de livre de cet auteur !

Et si vous lisez la version papier, vous pourrez y lire une interview de l’auteur qui éclaire un peu plus le texte, à ne pas négliger !

Sylnor

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s