Les Mémoires de Vanitas, tome 1

« FiCouverture Les mémoires de Vanitas, tome 1n du XIXe siècle. Paris est en plein émoi à la suite d’attaques répétées de vampires. Pourtant, la règle d’or de leur communauté est de ne pas s’en prendre aux humains ! Un mal mystérieux semble ronger ces créatures immortelles… C’est en cette période troublée que Noé arrive dans la capitale. Né suceur de sang, il suit la trace du grimoire de Vanitas, artefact légendaire craint de tous les vampires. On dit qu’il permet à son détenteur d’interférer avec ce qu’il y a de plus sacré pour eux : le nom véritable, symbole même de leur vie. Le modifier peut les rendre fous, voire les anéantir… À bord de l’énorme vaisseau flottant sur lequel il a embarqué, Noé fait la connaissance d’Amélia. Alors qu’il l’aide à se remettre d’un malaise, tout s’emballe : elle perd la tête et révèle sa nature de vampire devant les passagers ! C’est alors qu’entre en scène un mystérieux assaillant, se présentant comme… Vanitas ! Devant un Noé bouche bée, il dégaine le fameux grimoire et apaise l’accès de folie de la jeune femme. L’artefact ne serait donc pas qu’une arme mortelle ? Vanitas, héritier du nom et du pouvoir du créateur du livre, a une mission : sauver les vampires de la malédiction qui pèse sur eux ! »

Les mémoires de Vanitas, tome 1, Jun Mochizuki, Ki-Oon (2017)

 

Points Positifs :

  • C’est un manga de Jun Mochizuki. C’est une excellente raison de l’acheter sans même savoir de quoi il parle. (Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’auteur de Pandora Hearts, et si ça ne vous parle toujours pas, bah lisez le 😉 )
  • La couverture est très belle, colorée est pleine de mystère. Le steampunk est disséminé un peu partout, avec de petits éléments, et il y a certains dessin assez sombre dans la mise en scène. On a également une ambiance assez gothique, renforcée par les dessins à certains moments.
  • Les personnages : On suit Noé, un jeune homme au passé assez mystérieux, qui se rend à Paris sur ordre de son maître. Et il va faire la rencontre de Vanitas. Personnage intriguant, plein d’énergie, et on a envie de le suivre dans sa quête. Les deux forment un duo assez improbable, qui me rappelle un peu le duo Sherlock Holmes et John Watson. Mais ils sont fantastiques et hilarants ensemble.
  • Le manga est gros, ce qui permet des pages vraiment aérés, avec des dessins toujours aussi magnifiques, et on met plus de temps à le lire qu’un manga classique, ce qui est plus rentable.
  • Ce premier tome à beau être une introduction à une nouvelle saga, il n’est pas long au niveau de l’introduction, tout se met en place assez rapidement, et il n’y a pas de longueur. L’histoire est très intéressante, et on veut vraiment en savoir plus !

 

Points négatifs :

  • La tranche. Etant donné que j’ai déjà les Pandora Hearts, la tranche est trop différentes de ces derniers, ce qui ne fait pas super bien dans une bibliothèque, même si elle est très belle.
  • Certaines planches sont assez vides, les personnages évoluent sur fond blanc, ce qui est un peu dommage, même si les autres dessins rattrapent largement cela.

Sylnor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s