Les Ombres d’Esver de Katia Lanero Zamora !

« TCouverture Les ombres d'Esverous les espoirs d’avenir comme botaniste d’Amaryllis, 16 ans, s’effondrent quand parvient au manoir, où elle vit seule avec sa mère, la lettre de son père annonçant la vente du domaine d’Esver et le mariage qu’il a engagé entre sa fille et un de ses associés. »

Les Ombres d’Esver, Katia Lanero Zamora, ActuSF, NAOS, (2018)

En commençant ma lecture, j’étais quelque peu mitigée. L’écriture est belle, soutenue et m’a donnée envie de continuer, même si je n’étais pas convaincue par le début. Je me forçais un peu à le lire, un chapitre par semaine. Les 4 premiers chapitres sont assez long pour moi, et je m’attendais à ce que tout le roman se passe comme cela. Beaucoup de descriptions, ce que je n’aime pas. Mais le roman m’a vraiment surprise.

Au bout du quatrième chapitre, on a de l’action, et pas qu’un peu. Le roman change de ton pour mon plus grand plaisir. On entre dans un roman de fantasy, un peu à la manière de Narnia. Je l’ai dévoré après cela. Les descriptions sont belles, nous font vivre les scènes. Je ne veux pas trop vous en dévoiler, de peur que cela ne vous gâche la suite du roman. Les scènes de fantasy sont mes préférées, elles sont riches en action, et change complètement le ton du livre. Ces scènes sont celles qui apportent le plus de nouveaux éléments dans l’histoire.

Amaryllis est le personnage principal. Nous la suivons à la troisième personne, dans un monde qu’elle ne comprend pas tout de suite. C’est une fille extrêmement fragile. Elle ne parvient pas à sortir de chez elle, et doit prendre des médicaments pour ne pas faire de cauchemars toutes les nuits.  Gersande est sa mère. Elle cultive le rêve de voir sa fille devenir une botaniste réputée, et de rentrer dans une des meilleurs école de botanique. Elle fait en sorte qu’Amaryllis réussisse, mais elle est elle même dans un état second. Elle contrôle entièrement sa fille, ça en devient une obsession. Cette dernière a pourtant d’autres projets de vie, mais sa mère ne l’écoute pas. Leurs relations est assez tendue, et le deviens encore plus lorsque Amaryllis apprend qu’elle devra épouser un inconnu sur ordre de son père, individu qu’elle n’a pas revu depuis des années. Et plus on avance dans le livre, et plus leur relation est tendue.

Ce roman évoque beaucoup de choses. On a un mélange de fantasy et de réalité, si bien que parfois on se demande ce qui est réel ou pas. Il aborde également le thème du deuil, présent en filigrane tout au long du roman. Ce que j’ai aimé, c’est la conclusion, les révélations faites, qui apportent un sens à tout le roman.

Ce livre est vraiment une bonne surprise, je suis contente d’avoir pu le découvrir. Les personnages sont extraordinaire, avec une bonne personnalité. L’histoire est innovante. Elle nous tiens en haleine, et les révélations lâchées font l’effet d’une bombe. Je vous recommande vivement ce livre si vous aimez le fantastique, mais aussi le Livre des choses perdues, car ce roman m’y a parfois fait pensé. Il y a un je ne sais quoi qui m’empêche d’avoir un coup de coeur, mais ce livre va me hanté un bout de temps, et pas en mal !

Sylnor

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Elfenn dit :

    Merci pour cette découverte ! Avant même de lire ta chronique, la couverture m’envoûtait déjà. Je pense qu’il va venir compléter ma longue wishlist ahah !

    Aimé par 1 personne

    1. antredesylnor dit :

      Merci pour ton commentaire ! 😀 Je te conseille de foncer les yeux fermés, ce roman est une petite pépite !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s