Les Insoumis, Alexandra Bracken

Je connais ce livre depuis un bon bout de temps, l’ayant déjà vu, et il m’avait fait très eCouverture Les insoumis, tome 1nvie à l’époque. N’ayant pas de sous pour l’acheter et n’étant pas à la bibliothèque, je l’ai vite oublié. Puis récemment je découvre la bande annonce de Darkest Mind, et découvre qu’il s’agit en réalité d’une adaptation de Les Insoumis. J’en profite donc pour le lire avant de voir le film. J’écris cette chronique AVANT de voir le film, pour ne pas être influencée.

Nous sommes dans un monde où les enfants de plus de 10 ans sont soit morts, soit ont développés des facultés psychiques. Ils sont divisés en 5 branches : les verts (intelligence accrue), les bleus (télékinésie), les jaune (électricité), les oranges (manipulation mentale) et les rouges (pyrokinésie). Ces individus sont répartis dans des camps, qui rappellent fortement les camps de travail durant la seconde guerre mondiale, et le nom des « gardiens », les Psy, me font penser au SS. Les enfants (certains) ont subis des expériences, ce qui renforce la sensation.

On suit donc Ruby, une orange qui s’est faite passer pour une verte pendant 5 ans. Elle entrevoit une opportunité de s’enfuir de ce camps, et s’enfuit donc. Elle rencontre sur la route Zu, Liam et Chubs. Ensemble, ils cherchent l’Insaisissable, afin de pouvoir contacter leurs familles. C’est le pitch.

Pour commencer, il ne m’a pas laissé un souvenir cuisant. Il étant bien, mais sans plus. Le résumé m’avait vraiment intriguée, et j’avais hâte de le lire. Mais j’ai été déçue. C’est juste un gros mélange de plein de choses déjà faites. C’est un road trip effectué par des X-men, le tout dans la mode dystopique du moment. Il y a trois tomes, et je ne pense pas lire la suite. L’intrigue est assez plate, on devine très vite ce qu’il va se passer.

Je ne me suis pas attachée aux personnages. Ruby n’a jamais ouvert sa bouche dans le camp, elle est totalement perdue, ne veut être en contact avec personne, mais reste avec trois jeunes, et prend même les directives. Elle n’est pas convaincante, de même que l’histoire d’amour, (il y même un petit triangle amoureux qui m’a agacée au plus haut point), trop rapide, que je mettrais plus sur le compte du fait qu’ils n’ont pas vu de filles et de garçons de leur âge depuis trop longtemps et se jettent sur le premier venu. Liam est beaucoup trop gentil pour être sincère, il m’a agacé. Au final, seul Chubs est convaincant, que je n’aime pourtant pas vraiment.

Finalement, je pense que c’est un livre qui m’aurait assez plu il y a plusieurs années. En lisant les critiques, j’ai vu que beaucoup de mondes avait aimé ce livre. Je ne l’ai pas détesté, mais j’ai retenu plus de mauvais points que de bons. J’aimerai comprendre l’engouement autour de ce roman, et je suis tout de même déçue de ne pas l’avoir aimé. J’aurais aimé en savoir plus, savoir comment les pouvoirs étaient apparus, à cause quoi … J’espère que le film sera bien, même si j’ai déjà noté des différences (les cheveux de Zu ! Il faut arrêter de faire des cheveux long au filles sous prétexte que c’est ça la féminité !) Et vous, qu’en avez vous pensé ? ^^

Sylnor

Les Insoumis de Alexandra Bracken, éditions de la Martinière (2013) 506 pages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s