Un de mes auteurs préférés …

J’aimerais vous parler d’un de mes auteurs préférés. Je n’en ai pas beaucoup, et il est rare que je lise beaucoup de livre du même auteur. Je veux donc vous parler de celui qui a « changé » ma vie.

Résultat de recherche d'images pour "Stephen king"

Je reviens donc des années en arrière, voire une petite décennie. Je venais d’entrer au collège et avais quasiment lu tous les livres de ma petite bibliothèque municipale (du moins tous ceux qui m’intéressait.) J’ai commencé à flâner un peu du côté adulte, surveillée par la bibliothécaire qui me connaissait alors que ma tête ne dépassais pas le comptoir. J’avais déjà entendu parler de lui, seulement de nom. Et je voulais en lire un. Je veux nommer Stephen King ! J’ai donc emprunté La Ligne Verte. Ce n’était pas un seul roman, mais plusieurs petits. J’ai donc menti à la bibliothécaire en lui disant que c’était pour ma mère. Je rentrais chez moi, pas vraiment tranquille d’avoir menti à une grande personne, mais heureuse de lire mes premiers livres pour adultes. Arrivée à la maison, je sors mes livres et les met sur mon bureau. Ma mère rentre dans ma chambre et me rouspète. La bibliothécaire l’avait appelé. Ma mère ne lit pas du tout ce genre de roman, elle ne lit que des histoires vécues. C’est donc la tête basse que je vais les rendre. J’ai du attendre la 3ème, dans mon petit collège ZEP, qu’une remplaçante en français décide de nous faire étudier Shining. Miracle ! Il fallait l’acheter pour l’école, et je me suis rendue le soir même en librairie l’acheté, montrant mes « devoirs » sur mon agenda à ma mère pour qu’elle le croit. Et je l’ai dévoré. J’ai aimé le style direct et un peu ironique de sa vision des choses, comment il parvient à transformer un hôtel en lieu horrifique, comment on s’attache aux personnages, même à Jack Torrance ! Bref, j’ai adoré ! Puis j’ai vu le film en classe, que j’ai trouvé très bien, mais en opposition au livre. En effet, Stephen King, dans son oeuvre, nous démontre que tout est du à la folie montante de Jack, le fait qu’il soit comme possédé. En revanche le film, qui offre une vision plus personnalisée, nous démontre les ravages de l’alcoolisme, si bien que s’il n’y avait pas Danny, son fils, on pourrait croire qu’il n’y a pas de fantôme, juste un homme en manque d’alcool. Après tout Stanley Kubrick a une vision très personnelle des choses, on peut le voir dans Orange Mécanique, film qui pousse « l’ultra-violence » à son paroxysme, et que j’ai adoré. Il faut d’ailleurs que je lise le livre pour comparer les deux oeuvres. Bref, je m’éloigne.

Après Shining, je suis revenue aux origines de l’auteur. J’avais 15 ans et ma mère me laissait lire et voir ce que je voulais. C’est ainsi que j’ai vu énormément de films d’horreur d’Alexandre Aja (La Colline à des yeux, …), à Tobe Hooper (Massacre à la tronçonneuse, …) en passant par William Friedkin (L’Exorciste), et Wes Craven (Scream).

Résultat de recherche d'images pour "Stephen king livre"

J’ai par la suite lu des romans d’horreurs, même si  je n’ai pas poussé la littérature bien loin à

 

cette époque. Ensuite j’ai découvert Howard Phillips Lovecraft, un auteur que j’adore, car King lui fait quelques fois référence (Revival), ainsi qu’à Edgar Allan Poe. J’ai aussi découvert Anne Rice, même si je n’en ai lu que deux, ainsi que Vincent Tassy (Apostasie). Pour revenir à Stephen King, j’ai lu Carrie et je ne pourrais pas dire que j’ai adoré, mais il rendait les choses vivantes, vraies grâce au documentaire qui s’étirait tout au long du livre, la mère très croyante qui en veut à sa fille, le fait que la télékinésie soit expliqué par un scientifique, … Les moqueries que Carrie endurent sont véridiques également, les enfants et ados sont tellement cruels entre eux car ils ne réfléchissent pas aux conséquences. Je n’ai pas vu l’adaptation cinématographique, je ne saurais pas dire pourquoi. J’ai ensuite lu la Ligne Verte qui a eu l’audace de m’amener aux bords des larmes,ce qu’aucun livre n’a jamais réussi à faire. Ce livre est beau ! Il y a du fantastique, et malgré le fait qu’il y ai un psychopathe ce livre est extraordinaire. On est loin de l’horreur des autres romans. Je me suis beaucoup accroché à John Coffey, mais aussi au protagoniste, dont je ne me souviens plus le nom. John est très humain, c’est le seul être fantastique du livre, mais c’est le plus humain. Je ne vais pas vous révéler la fin si vous ne l’avez pas lu (ou vu, le film de Frank Darabont est excellent, très fidèle).

Ensuite, j’ai commencé à fréquenter les vides grenier avec mes parents, et là c’était le jackpot. Vous n’imaginez pas le nombre de gens qui vendent du Stephen King. Un homme m’a vendu un carton entier de ses oeuvres pour moins de 10 euros ! C’était parfait. J’ai donc pu acquérir tout les King. A cette époque, c’était Joyland le dernier livre paru. J’avais donc tous ceux qui le précédait ou presque.

J’ai lu Marche ou Crève, dans ma période dystopie. J’ai adoré. Il n’y avais que de l’horreur psychologique, et si la fin m’a un peu déçue, trop brève à mon goût, le reste était parfait. Un de mes préférés est Dolores Claiborne. Le portrait très émouvant d’une femme livrée à elle même avec ses enfants. On n’y retrouve pas ce qui fait la popularité de Stephen King, à savoir le fantastique et l’horreur, mais juste un sentiment humain. Il est assez court, mais tellement prenant, et finalement on est du côté de cette femme même si ce qu’elle commet est horrible. Et ça c’est fort !

Par la suite j’ai eu envie de lire Salem, que les critiques affirmaient être un roman d’horreur à nous glacer le sang. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai lu et vu beaucoup d’horreur, mais il était juste trop long pour moi, c’est tout. Les vampires sont effrayants comme il faut, mais pas assez pour moi, j’ai été un peu déçue. Ensuite j’avais lu Simmetière et je l’ai trouvé beaucoup plus intéressant, je l’ai adoré.

Puis le chien Cujo m’a paru plus effrayant, peut être parce qu’il paraissait plus vrai.

Charlie m’a posé plus de problème(je n’ai pas réussi à le finir …), car il ressemblait un peu à Carrie, mais aussi parce que les personnages ne m’attiraient pas. C’est ce que je trouve dommage chez Stephen King : il se répète beaucoup. Lire tous ses livres à la suite est compliqués, car c’est quasiment toujours la même chose.

Je n’ai pas lu Blaze car j’ai peur qu’il ressemble à Christine. Je trouve que King n’est pas très bon pour les suites, par exemple Docteur Sleep, je n’arrive pas à le voir comme une suite de Shinning, mais juste comme un roman à part qui reprend un personnage qu’il avait déjà utilisé. Le livre était bien en soi, mais pas comme une suite. Cependant l’exemple qui m’a le plus frappé est celui de la trilogie Mr Mercedes, j’ai beaucoup aimé ce roman, où l’on retrouve des personnages attachants et un psychopathe pour lequel on éprouve de la pitié. L’histoire était intéressante et le scénario pas trop tiré par les cheveux, tout est crédible, les personnages également, pas d’horreur, juste du policier (je ne suis pas fan de ce genre mais j’ai bien été prise par celui ci). En revanche, Carnets Noirs, le tome suivant ne m’a pas plu. L’action commence au bout d’un long moment peut être la moitié du livre (je me suis ennuyé jusque là, mais après j’ai été absorbée par la 2eme moitié). Je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement attachants, et ceux qu’on retrouve me paraissent plus vide, je ne retrouve pas ce que j’ai aimé dans le premier. Je ne pense pas lire Fin de Ronde, de peur d’être encore plus déçue.

Ce que j’aime aussi chez cet auteur, ce sont ses nouvelles. Je les trouves très intéressantes. Je n’ai pas lu tous ses recueils, bien que je les ai presque tous, mais ceux que j’ai lu ne m’ont jamais déçus. J’ai beaucoup aimé la nouvelle Les Langoliers, qui change de ses autres nouvelles. Je ne vais pas parler de tous ses autres livres, mon article est déjà assez long. J’aimerais juste faire une mention spéciale à Ça, un de mes romans préférés. On s’attache tellement facilement au Club des Ratés, et Grippe-sou est juste terrifiant.  Il réveille nos peurs d’enfants, et le fait que cette créature se « transforme » en ce qui nous effraie le plus, et connaît donc nos peurs les plus profondes fait froid dans le dos. Le Club des Ratés est un groupe d’enfant « ratés », ils n’ont pas d’amis, et chacun à une situation particulière qui fait que les autres enfants se moquent d’eux. Une des premières victimes de Ça est Georgie, le petit frère de Bill, membre du Club. C’est un des premiers à voir Grippe-sou. Le fait d’avoir perdu son frère va renforcer la haine qu’il a envers cette créature. Les autres membres du club sont attaqués par cette dernière car ce sont des enfants qui sont seuls, et que les adultes ne croient pas.

Cela montre comment les adultes, censés protéger les enfants de tout danger ferment les yeux sur beaucoup de choses. Finalement, sous ses airs de fantastique, c’est la réalité qui ressort le plus. Le fait que cela mêle passé et présent est très intéressant, car nous avons l’évolution directe des personnages. C’est donc un de mes Stephen King préféré.

Je vous ai parlé plus haut que Stephen King puisait son inspiration de certains auteurs très connus de l’horreur et de l’épouvante. Je vais donc consacrer un petit paragraphe dessus en prenant comme exemple Revival.Résultat de recherche d'images pour "Stephen king livre"

Premièrement, le livre est dédicacé à Lovecraft, Mary Shelley, Bram Stoker (Dracula) et Peter Straub (pour n’en citer que quelques uns). La quatrième de couverture précise que ce roman rend hommage à Lovecraft et Edgar Allan Poe. On s’attend vraiment à de l’horreur, à du fantastique comme on pouvait le lire avant. Revival, c’est l’histoire d’un petit garçon, Jaime, et d’un révérend, Charles Jacobs. Les deux aiment l’électricité, et s’entendent assez pour que Jacobs lui révèlent un secret : il peut soigner les maux grâce à l’électricité. On suit ensuite Jaime trente ans plus tard, tombé dans la drogue et l’alcool, qui va retomber sur le révérend qui va lui révéler des secret sombres … Ce livre aborde les addictions, aussi bien l’alcool et la drogue que d’autres addictions beaucoup plus obscures … Il ne fait pas de référence directe à Mary Shelley mais elle est présente tout au long du livre. Pour Lovecraft, en revanche, sa référence est plus directe. Il cite le De vermis Mysteriis qui est présent dans le Mythe de Cthulhu. Pour faire une petite critique du livre, il est très bon, même si je trouve qu’il y a parfois pas mal de longueurs inutiles. Je vous le conseille vraiment et la fin est assez déconcertante, plus sombre que dans tous ses autres livres. C’est un de mes romans préférés.

Finalement, Stephen King est un excellent auteur. Tout le monde le connaît, au moins de nom, et c’est un des auteurs le plus lu dans le monde. Même si parfois ces livres se répètent quelque peu, notamment par le fait que dans l’essentiel de ses romans le personnage principal est un écrivain tout comme lui (Mysery, Shinning, Sac d’os, Salem,…). Nous découvrons à chaque fois de nouvelles histoires, et ses nouvelles peuvent être un vent frais par rapport aux romans qu’il sort généralement.

Si vous voulez tous les lire, évitez de le faire à la suite, faite des pauses en lisant d’autres livre ou en faisant autre chose. Si je devais conseiller un de ses livres pour commencer, ce serait sans aucun doute Shining. Vous pouvez également découvrir l’auteur via les adaptations cinématographique, parfois très fidèle.  Je vous incite vraiment à le découvrir, et si vous voulez plus de détail sur n’importe lequel de ses livres, ou de tout ce dont j’ai parlé précédemment, n’hésitez pas, je me ferais un plaisir de vous aider !

 

Sylnor

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Skyler dit :

    Merci pour cet article qui nous fait partager ta passion pour cet auteur !

    Je suis moi aussi fan de Stephen King (d’ailleurs je te remercie de ne pas avoir spoilé Salem car c’est mon prochain à lire… ^^).

    Si ça peut te rassurer, Blaze (que je viens de finir) ne ressemble pas du tout à Christine, tu peux donc le lire sans crainte ; il s’agit d’un grand costaud un peu « attardé » (à cause de son père qui le frappait enfant) qui kidnappe un bébé… Bref, rien à voir avec une voiture maléfique ! lol

    Personnellement, Revival m’a un peu déçue : je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus spectaculaire…

    Un livre que je conseille (du moins si tu ne l’as pas encore lu) est Désolation. C’est un des 1ers King que j’ai lus et je l’ai trouvé juste… terrible !

    J'aime

    1. antredesylnor dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça fait vraiment plaisir !

      Tu viens de me donner vraiment envie de lire Blaze, je ne m’attendais pas à ça !

      Revival est très long, mais j’ai bien aimé la fin ! Désolation est gros, du coup j’ai peur qu’il traîne vraiment en longueur …

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s